Cardiovascular and reproductive genomics

We use genomic and clinical data to study the causes of reproductive challenges in human, and identify key biological players interacting at all stages in the reproduction process. Our main focus is to mine genomes of individuals in populations with detailed fertility phenotypes and rich environmental metrics. Understanding the genomics of fertility and its interactions is an essential step towards improving diagnosis, solutions and prevention in fertility-challenged populations.

In both women and men, many links have been made between fertility and cardiovascular conditions. To name a few, sterile men are more likely to suffer from heart disease and women with cardiovascular conditions have an increase risk of pregnancy complications, while obesity is a risk factor affecting both male and female fertility.

More fundamentally, we are highly interested in meiosis, the specialized cell division at the heart of reproductive genetics. Our interests include meiotic recombination, the meosis-regulator PRDM9 and sex chromosome dynamics and evolution.


Génomique cardiovasculaire et reproductive.

Nous utilisons des données génomiques et cliniques pour étudier les causes des problèmes reproductifs, et leur implication dans l’étiologie des maladies cardiovasculaires. Ce volet de recherche est d’une grande importance pour identifier les facteurs clés interagissant avec la santé métabolique des individus à différentes étapes du cycle reproducteur humain. Nous harmonisons différents jeux de données OMICS en biologie reproductive, et formons une cohorte québecoise en partenariat avec le Centre de Coordination des Essais Cliniques de Montréal. 

Un bon nombre de liens entre fertilité et maladies cardiovasculaires sont maintenant établis, chez la femme et chez l’homme. D’un côté, les hommes stériles sont plus propices à développer des maladies cardiovasculaires et leur taux de mortalité est plus élevé; d’un autre côté, les grossesses associées à des maladies cardiovasculaires préexistantes chez la future maman sont à haut risque de complications. De plus, l’obésité est un facteur majeur affectant la fertilité féminine et masculine.

D’un point de vue fondamental, la méiose est au coeur de nos attentions, étant le phénomène phare de la reproduction sexuée. Spécifiquement, nous nous intéressons au processus de recombinaison génétique, au régulateur méiotique PRDM9 et à l’évolution des chromosomes sexuels.

 shutterstock_1286234301